Immobilier et assurance de prêt, vous reprendrez bien un peu d’impôts ?



Hormis créer des impôts et des taxes pour un résultat contreproductif puisque la dette et le déficit publics ne cessent d’augmenter, à quoi sert donc le gouvernement ?

Voilà une question que les propriétaires immobiliers déjà remontés contre la politique qu’ils jugent « anti-propriété » du gouvernement d’Emmanuel Macron se posent probablement et souvent. On apprend en effet par l’hebdomadaire Le Point que le ministère de l’économie et des finances (Bercy) « étudie la possibilité d’augmenter la taxe sur les assurances de prêts ».

Bien que les Français soit le peuple le plus imposé du monde, Bercy envisage donc d’attaquer un peu plus leur patrimoine en générant une énième augmentation du coût d’accession à la propriété à travers la répercussion de la taxe augmentée sur le coût total du crédit immobilier.

En étendant l’assiette de la taxe sur les assurances de prêts, écrit Le Point, la facture augmenterait de 3 euros par mois soit 540 euros au total sur un crédit de 100.000 euros sur 15 ans. Selon les estimations, tout cela équivaudrait à terme à 500 millions d’euros d’impôts supplémentaires par an reçus par l’Etat, indique Les Echos.