Immobilier et fiscalité, des Français s’exilent au Portugal



Qualité de vie et fiscalité motivent des Français à s’installer au Portugal.

Trop d’impôts et peu de soleil enverraient des milliers de citoyens Français à la poursuite d’une fiscalité plus douce et d’un soleil plus présent au Portugal. En effet, selon les informations des Notaires de France, près d’un bien sur cinq acheté au Portugal le serait actuellement par des investisseurs, au premier rang desquels les Français.

Dans ce pays stable, membre de l’Union européenne (UE), les nouveaux habitants recherchent non seulement une qualité plus élevée – la sécurité est souvent citée comme explication de leur exil – mais aussi et surtout une fiscalité plus clémente qu’en France.

Championne du monde des taxes et des impôts, cette dernière est plus en plus quittée par des citoyens dont on ne saurait estimer qu’ils appartiennent aux « riches ». Parmi eux de très nombreux retraités qui disent vivre mieux au Portugal qu’en France, certains se félicitant même de pouvoir économiser quand ils ne le pouvaient plus du tout avant.

Cette émigration de Français vers des contrées fiscalement plus avantageuses pourrait s’accélérer avec l’augmentation de la CSG, des impôts locaux et de diverses taxes notamment sur les carburants décidée par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Prudence cependant puisque le statut de non résident habituel qui permet de bénéficier pendant 10 ans d’une exonération sur les revenus perçus à l’étranger – retraite incluse donc – est contestée par la Suède et la Finlande au motif d’une concurrence déloyale.

L’ambassade de France à Lisbonne estime que 50.000 Français vivent actuellement au Portugal et près de la totalité d’entre eux n’expriment pas le souhait de rentrer au pays.